Naissance de la poésie

Au coin du feu
Des mots, des voeux
Et l’ombre du vide
Veillant sur les flammes

Vision de la fée du temps
Au coeur de l’âtre
Au bois de l’être
Repoussant les limites de l’abîme

Au souffle des mots
La page se noircit
S’habille de rêves
De rimes de vie

De vers libres comme les poètes
De faire danser et chanter l’envie
Pour contempler au ciel les comètes
C’est la naissance de la poésie.

MioModus.

Publicités
Publié dans Poésie | 2 commentaires

Chambre sous les toits

Rive de ciel au nu du temps
L’écorce des villes
Vibrations souterraines
Effondrement de l’instant

Quand le fou tend l’oreille
L’énigme des absents
Ondule cette merveille
Sur l’horloge des milles vents

Ma muse se dévoile
Son corps est mon encre
Sur l’écluse du firmament
Un passage secret vers un autre océan

Son univers porte le noir
Quand la blancheur de son âme
Absorbe l’éclat de sa lumière
À l’étoile lointaine qui s’enflamme

Comme un linceul invisible
Au tourbillon des galaxies
Le ciel s’écaille sous les perles de pluie
Et se déploie comme l’aile d’un papillon

Innombrables fragments perdus
Noyés quelque part en elle
Béton des forêts à l’écorce des villes
Pour le souffle d’une éternelle poésie

MioModus – Manache Poetry (Vertige de l’oiseau – ici)
Lire la suite

Publié dans Poésie | 11 commentaires

Renaissance de l’incompris

L’éphémère, ce livre ouvert sur l’infini
Quand l’oeil cligne le temps explose
Dans un vacarme assourdissant
A l’abri de nos illusions

C’est la fin des saisons
Le début du chaos
Un vent de larmes
Finit d’achever le tableau

Le visage défiguré
La lèvre tremble
La vie s’évapore
C’est le nuage de l’être

Au coeur des alizés
En partance pour l’éternité
L’immortel enchanté
Se dépose sur ta main en baiser.

MioModus.

Publié dans Poésie | 2 commentaires

Le sel des idéaux

Vivre debout
Bousculer la terre
Jusqu’au bout
Une vague sur la mer

Vibrer pour un bon mot
Ecrire même les doigts brisés
Libre comme le vol du moineau
Refuser de désespérer

Partir pour l’espérance
Au ciel de ce jour nouveau
Avec sa belle et son élégance
Pour aimer le sel des idéaux

La soif d’irradier les sens
Au cap nu des vérités
Dans le tourbillon de l’incandescence
Loin des tumultes de l’éternité.

MioModus.

Publié dans Poésie | 2 commentaires

Dans la direction de ma déréliction

Hymne à la vie, à l’amourScreenshot_2016-01-20-09-04-42
Doux bruit de ta fantaisie
A la porte du jour
Ton corps tend vers l’envie

La lune sera ton guide
Le vent se charge de moi
Loin de nous le vide
Parfum des premiers émois

Il ressurgit d’un lointain passé
S’accrochant à notre peau
Comme le sel de la mer en été
Finissant d’achever le tableau

Au ruissellement des sens
A l’orée des courants
Au bout du bout de l’absence
Dans ce champ clairsemé d’aimants

Tu t’es perdue indéfiniment
Moi je vogue sur le vague à l’âme
Dans la fuite absolue du sentiment
Et je saute de dame en dame.

MioModus.

Publié dans Poésie | 17 commentaires

Paris, je t’aime !

Nous resterons toujours deboutMarais-Je-taime
A contempler le ciel
La liberté est en nous !
Sans aucune amnésie partielle

Vous avez tué nos enfants
Nous vous le ferons payer au centième
Vous n’êtes même pas le néant
Notre devise vous électrise carpe diem !

La France c’est la liberté
Ses idées vous font peur !
Jamais vous ne pourrez la menotter
Encore moins dans la douleur

Organisation de l’atrocité et du crime
Particules surannées du vide absolu
Pays de la fraternité, loin de l’abîme
Résister ne nous est pas inconnu

Le peuple continuera à chanter
A s’attabler aux terrasses des restaurants
Nous ne serons plus des cibles à buter
Vous serez tous dans le bois et la terre avant !

MioModus.

Publié dans Poésie | 10 commentaires

Le côté brut du sentiment

Troubler les tempsDSC_8611
Pour comprendre mes mots
Défier les vents
Pour entendre les bateaux

Sombre vague à l’âme
Des soirs des jours des larmes
Océan lacrymal – fuite de Paname
A l’abri, loin du vacarme

Vivre le bonheur d’être là
A contempler nos secondes
A laisser l’empreinte de nos pas
Sur cette terre aimante et féconde

Point d’ancrage de nos moments
Redonner un sens à nos souffles
Pour retrouver le côté brut du sentiment
L’envers du présent un futur abondant.

MioModus.

Publié dans Poésie | 9 commentaires